Babelio, Rencontre littéraire

David Gruson

« 2025. Une intelligence artificielle est chargée de trouver une réponse à un risque d’épidémie d’Ébola en plein cœur de Paris. Toutes les hypothèses circulent sur l’origine de la contamination, y compris celle du terrorisme biologique. La Machine administrative, politique et médiatique est prête à s’emballer…”

 

Babelio

 

Mercredi 12 janvier, Babelio, les Édition Beta Publisher et Média livres proposaient une rencontre à 18h30 avec David Gruson, autour de son roman S.A.R.R.A.

Je faisais partie des 30 personnes sélectionnées, fans de polars, adeptes de romans d’anticipation, mais surtout curieux sur l’intelligence artificielle…

La rencontre a été très agréable, d’abord parce que j’ai pu rencontrer David, mais aussi bien sûr, parce qu’il s’est prêté volontiers au jeu des questions/réponses sur le pourquoi et comment de ses deux romans !

Durant une heure, nous avons donc discuté autour du sujet “AI”, de l’évolution de la médecine, de l’implication des hommes politiques en cas d’épidémie, et nous avons même eu la primeur de certains “petits” secrets… Mais chuuut…

« J’ai essayé d’imaginer une intelligence artificielle qui ne soit ni bonne ni mauvaise en soi, mais toujours assujettie à sa mission originale : gérer la crise sanitaire. »

271798165_10158829008025678_201044899796526200_n.jpg

271801293_10158829008455678_5439830698763208072_n.jpg

Un grand merci à Babelio et à toute son équipe pour le soin donné à cette rencontre. Soirée agréable à refaire avec plaisir !

1 réflexion au sujet de “David Gruson”

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s