Non classé

Château de Maffliers – 14/09/2018

 

Bonjour à toutes et à tous,

Hier soir, comme prévu depuis plusieurs semaines, nous étions impatients ma femme et moi-même de nous rendre à la Forêt Domaniale de l’Isle-Adam, au château de Maffliers, pour rencontrer Lorraine Fouchet dans le cadre d’un “Cercle Littéraire“ organisé par Corinne et Jean-Pierre Tartare…

Comment vous dire…
Tout d’abord le lieu est magnifique, des jardins qui s’étendent à perte de vue, un château incroyable et la salle où nous avons dîner “La salle des fresques” à l’image du lieu, emplie d’histoire.

Logo.jpg

 

Les maitres de cérémonie, Corinne et Jean-Pierre, nous ont très vite mis à l’aise dans ce nouveau groupe pour nous, composé ce soir de vingt sept personnes. D’abord les présentations, petites discussions autour du bar et nous avons pris nos places autour d’une très belle table, où nous avons diné à la seule lueur des bougies, comme à l’époque.

Le dîner était vraiment excellent, les vins savoureux au palet, le dessert fondant à souhait…
Mais toute cette introduction pour vous dire que l’élément clé, celle que nous étions venus tous rencontrer, Lorraine Fouchet, est vraiment telle que je l’a percevais à travers son roman “Poste restante à Locmaria“. Elle s’est prêtée au jeux des questions/réponses bien sûr, mais a donné beaucoup d’elle-même en refaisant vivre les personnages de son roman avec une réelle intensité qui en a émue plus d’un.
Malgré quelques murmures épars, nous étions tous pendus aux lèvres de l’auteure…

Jean-Pierre à tenu son rôle de “trublion”, à bon escient pour se faire l’avocat du diable, emprunt de gentillesse envers une Lorraine qui s’est dévoilée au fur et à mesure de la soirée…

Vers la fin du dîner Jean-Pierre, une autre invitée et moi-même nous sommes prêté à la lecture de certains extraits que nous avions choisis.

Pour moi ce fut celui-ci :
“Il l’aperçoit à la terrasse du caffe Rosati et c’est l’été bien qu’on soit en avril. Elle est seule devant un espresso. Il n’aime plus dormir depuis qu’ils sont ensemble, parce qu’ils sont séparés lorsqu’il rêve. Elle a littéralement kidnappé son cœur. Ce jour là, elle porte une robe orange, sa couleur favorite – il voit la vie en orange désormais. Elle entoure sa tasse de ses mains d’un geste si sensuel qu’il envie la porcelaine.
La terrasse est bondée, les autres clients deviennent flous, s’effacent devant sa beauté. Elle a croisé ses longues jambes, ses cheveux sont ébouriffés. Il a une chance inouïe : elle l’aime ! Il a eu l’audace de la demander en mariage, d’oser le bonheur avec elle. La semaine dernière, il l’a épousé, ils n’ont pas encore déballé les cadeaux. Ils devront remercier le zio Peppe pour l’horrible lampe et la zia Maria pour l’affreux tableau qu’il faudra accrocher quand elle viendra les voir. Désormais, il se réveillera tous les matins à côté d’elle. Comment aura-t-il la force de s’arracher à ses bras pour partir travailler ?”

Gentillesse, bien être.
Sont les mots que je retiendrai et qui résument parfaitement la soirée j’ai vécu hier soir.

Si vous ne connaissez pas Lorraine Fouchet, je vous engage à entrer dans son monde merveilleux, où les personnes, les lieux mais les objets aussi ont une âmes…

… Et lorsque vous arriverez à la dernière ligne de son roman et sûrement de tous les autres qu’elle a écrit, vous aurez vécu des émotions, vous serez passés par certaines étapes parfois douloureuses, mais c’est serein que vous refermerez votre roman après le mot “fin“ et le rangerez précieusement dans votre bibliothèque.

…………………………………

 

Poste restante à Locmaria
de Lorraine Fouchet (Auteur)
Broché – 5 avril 2018
aux Éditions, Héloïse d’Ormesson.

Élevée dans le culte d’un père mort par accident, Chiara, 25 ans, apprend fortuitement que son père biologique vit à Groix en Bretagne. Chamboulée par cette révélation, Chiara part à sa recherche sur l’île aux grenats. Elle remplace la factrice pour s’intégrer à la communauté groisillonne et mener son enquête. Mais tout se complique lorsque la jeune femme apprend que deux frères Tonnerre étaient sur l’île en même temps que sa mère vingt-cinq ans plus tôt.
Sur place, Chiara se lie d’amitié avec Urielle, une jeune groisillonne, qui ne supporte plus le stress de Paris, et Perig, un vieux correspondant de presse dont le fils a disparu en mer. Alors que l’île l’envoûte et l’invite à rester, elle rencontre Gabin, un écrivain Corse qui prête sa plume à des romanciers célèbres. Cette histoire d’amour inattendue s’épanouira-t-elle ?

Un roman breton où la tendresse ne reste pas poste restante, où les liens du sang n’accusent pas réception, où le bateau du courrier est porteur de bien des surprises, où les boites aux lettres recèlent de lourds secrets.
……………………

C’est le premier roman de Lorraine Fouchet que je lis.

Comme il est agréable de tomber sur une écriture sensible, douce et vraiment humaine.
Il se dégage de cette jolie histoire, malgré un sujet sérieux, une infinie tendresse, beaucoup de nostalgie, qui m’ont emporté avec douceur.
Je suis passé par une palette de sentiments et de ressentis très large.
Du sourire aux lèvres, aux larmes dans les yeux et enfin des émotions plein le cœur.

Certains « détails » qui n’en sont pas…
– des boîtes aux lettres colorées,
– des petites ritournelles, des chansonnettes qui nous suivent tout le long du roman,
– des objets qui pensent,
– des envies de voyage, L’Italie avec ses sublimes couleurs, l’île de Groix où tout le monde se connaît,
– des personnages emblématiques et plein de caractère, tout en restant forts attachants,
– des histoires qui se croisent et s’entrecroisent amenant l’amour là, où il n’était pas attendu !

Et en refermant ce livre, je me suis senti bien, léger, avec l’envie de vivre une autre vie.
Mais n’est-ce pas ce que l’on demande aux auteurs, de nous faire voyager avec leurs mots ?

Merci Lorraine, J’inscris une nouvelle destination à de prochaines vacances !
À très vite…

PS. Il me tarde d’essayer la recette du cake au romarin !

41840653_2317269091635830_3066348504629641216_o.jpg

41768542_2317266948302711_2414020754224971776_o.jpg

Romancière, Lorraine Fouchet a fait ses études de médecine au CHU Necker-Enfants malades. Elle a été urgentiste pendant quinze ans, avant de se consacrer à l’écriture.
Elle est l’auteur de seize romans, dont L’Agence (prix des Maisons de la Presse), Couleur Champagne et d’un récit, J’ai rendez-vous avec toi, publié chez EHO en 2014.
Entre ciel et Lou, paru chez EHO en 2016, a remporté le prix Bretagne et le prix Ouest.
Elle vit entre les Yvelines et l’île de Groix.

1 réflexion au sujet de “Château de Maffliers – 14/09/2018”

  1. Jean-Paul, je comprends ton enthousiasme…
    J’ai eu la chance de croiser Lorraine Fouchet et de pouvoir discuter avec elle lors de salons du livre à St Etienne..
    Le premier livre que j’ai lu est « Le Bateau du matin » ..
    Et un certain nombre à la suite !! et dernièrement « Entre Ciel et Lou »…

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s