Non classé

“VOSTFR – Version Originale Sous-Titrée Français” de Élodie Torrente

VOSTFR – Version Originale Sous-Titrée Français
de Élodie Torrente (Auteur)
Broché – 11 avril 2018
aux Éditions, Ndb Editions.

Nina est une jeune femme sourde ; elle l’a toujours été. Elle s’en accommode, vit même plutôt bien avec, ayant grandie dans un cocon familial tolérant et à l’écoute. Mais voilà, Nina, elle, ce qu’elle veut, c’est devenir actrice. Depuis toujours, elle ne peut pas comprendre ces films sur DVD en raison de l’absence des sous-titres pour les sourds. Au cinéma ? C’est pareil. Mais Nina est déterminée, ambitieuse. Surtout, elle ne conçoit pas ce clivage dans l’inconscient collectif. Pourquoi le fait d’être sourde l’empêcherait-elle de crever le grand écran ? Non, elle en a à revendre, elle a du talent. Quand un casting pointe le bout de son nez pour interpréter un rôle de figuration dans l’un des longs-métrages les plus prometteurs au côté de Sullivan Juhel, la jeune femme n’hésite pas une seconde.
Et il se pourrait bien que cette initiative bouleverse sa vie, celle de Sullivan, mais remette aussi en questions bon nombre de ce que l’on croit acquis.

2018-75_Elodie Torrente - VOSTFR.jpg

Bonjour à toutes et à tous…

Petit “break“ dans mes lectures « POLARS » qui ces derniers temps prennent beaucoup de place !
Ce n’est pas de ma faute si nous avons de très bons auteurs en France…

Mais j’ai une petite envie, les vacances peut-être, de passer à quelques romans qui étaient en attentes depuis un moment en espérant qu’ils vous plairont tout autant.

Ce récit aborde une thématique importante, sur laquelle nous devrions tous nous pencher pour y réfléchir : la surdité.

Lors de la sortie du film « La famille Bélier » j’avais été très surpris que seule les parties signées avaient été sous-titré, pour que les entendants comprennent. Pourquoi ?
L’idée du film était excellente. Enfin un film qui faisait un réel lien entre entendants, mal entendants et sourds.
Pourquoi ne pas avoir sous-titré le film complet pour aller jusqu’au bout de la démarche ?
C’est dommage…

J’ai eu la chance de rencontrer Élodie il y a quelques semaines avec laquelle j’ai pu discuter longuement de son roman et de plein d’autres choses. (qui ne vous regardes pas petits coquins !!!)
J’appréhendais un peu son roman car connaissant le sujet et l’implication directe d’Élodie, j’avais peur que cela soit dur émotionnellement.
Mais le roman est parfaitement construit et très frais, mais malgré les réalités de l’histoire j’ai conservé le sourire durant une bonne partie de la lecture, car c’est avec beaucoup d’humour qu’Élodie évoque ce sujet peu connu et encore tabou en France qui est celui du handicap des sourds et malentendants. Handicap peu considéré et méconnu car, silencieux et invisible.

Je suis entré dans un monde méconnu où le bruit n’existe pas. Les dialogues, la musique, un avion qui traverse le ciel, les oiseaux qui chantent… La difficulté qu’ont nos amis, familles ou proches à s’intégrer dans un monde très peu adapté à leurs quotidiens…
La sensibilité d’Élodie en fait une très belle histoire. Une histoire où les difficultés sont constantes, c’est vrai, mais aussi une très belle histoire d’amitié une histoire d’amour qui loin d’être linéaire met en place des chassé-croisés plein de suspenses jusqu’à une très belle fin

Merci Élodie pour ce très bon moment de lecture.
Un premier roman très prometteur, à suivre… à lire, à relire et à offrir.

Extrait :
“Je m’appelle Nina. J’ai vingt-deux ans. Je déteste qu’on me prenne pour une anglaise, une russe ou je-ne-sais-quoi et, par-dessus tout, qu’on ne me comprenne pas. Lorsque c’est le cas, j’ignore la personne. L’équilibre rétabli, la frustration est partagée. Je suis comme ça. J’aime redresser les torts et surtout les tordus.
Je vis à Paris, dans le XIIIe arrondissement, place Jeanne d’Arc, au numéro 10, métro Nationale, ligne 6. Ça fait plan de métro cette description, mais j’aime la précision des lieux.“

Après un premier recueil de nouvelles, Comment ça va, des nouvelles de nous, publié en 2008 aux Éditions La Voix au Chat Libre, Élodie TORRENTE a disséminé ses autres nouvelles dans des collectifs (Short ! Numéros 1, 2, 3, 5, 8, Shorts fashion stories, 2045, Quotidien du médecin.) après avoir été élue plusieurs fois lauréate par le comité éditorial Short Édition et primée par David Foenkinos lors de la Matinale 2012 (live d’écriture dans un bar parisien). D’autres nouvelles ont été éditées depuis septembre 2014 chez Ska Éditions et Éditions du 38. Son premier roman VOSTFR, Version Originale Sous-Titrée Français sortira en mai 2018 chez NDBéditions.
Élodie Torrente a la passion des mots et des autres. Elle anime des ateliers d’écriture chaque semaine, organise le Prix international de la Nouvelle humoristique francophone depuis 2014 en plus de son métier de conceptrice-rédactrice. Ses écrits sont disponibles sur http://www.elodietorrente.fr. Ses ateliers d’écriture et son Prix de la Nouvelle humoristique sur http://www.libresplumes.fr.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s