Non classé

“Sauf” de Hervé Commère

Sauf
de Hervé Commère (Auteur)
Broché – 8 mars 2018
Éditeur : Fleuve éditions

2018_106_Hervé Commère - Sauf.jpg

L’année de ses six ans, à l’été 1976, Mat a perdu ses parents dans l’incendie de leur manoir en Bretagne. Rien n’a survécu aux flammes, pas le moindre objet.
Mat est aujourd’hui propriétaire d’un dépôt-vente. Comme à chaque retour de congés, il passe en revue les dernières acquisitions. La veille, ses employés ont récupéré un album photos à couverture de velours. Sur chaque page de cet album, des photos de lui enfant. Sauf que cet album ne devrait plus exister. Il ne peut pas exister. Et pourtant…

Mat a toujours aimé se raconter des histoires, mais à quarante ans passés, il semblerait que la sienne lui ait échappé. De Montreuil à la pointe du Finistère, cherchant à comprendre quel message la vie veut lui adresser, il traquera les vérités, ses vérités, celles que recèle un album de famille resurgi brutalement des décombres.

“Une histoire totalement dingue… Un roman noir addictif sur les traces de l’enfance, qui se dévore en une nuit.”
S.B. Aujourd’hui en France
“Hervé Commère est un sacré piégeur, un maître en tromperies narratives et faux semblants… Dans un grand huit défiant toutes les certitudes, le roman enchaîne les morts étranges et les rebondissements inattendus. Des falaises du Finistère jusqu’aux confins de la Norvège, la vérité ne cesse de se dérober.”
Alain Léauthier, Marianne
“Taillé au cordeau, ce scénario joue habilement avec les codes du thriller : personnages complexes, chapitres courts, rythmés et multiples rebondissements jusqu’au dénouement, inattendu.”
Mathilde Nivollet, Aujourd’hui en France Week-end
“Avec ferveur et verve, Hervé Commère emporte son lecteur. L’intrigue, diablement construite, entremêle fausses pistes et coups de theâtre. L’ascension émotionnelle ne s’arrête jamais Résultat : un page turner qui rend fou !”
Marie-Lys de Cerval, La Librairie idéale à Paris, Page des libraires

÷÷÷÷÷÷÷

Bonjour à toutes et à tous…

C’est avec un réel plaisir que j’ai retrouvé Hervé Commère.
Ce roman est le second que je lis de cet auteur, après l’avoir découvert avec “J’attraperai ta mort” que j’avais beaucoup aimé.

Plaisir identique.
Les chapitres sont plutôt courts.
Le style est très agréable.
Après un début tout en mystère, l’intrigue évolue intelligemment, elle est bien menée avec un vrai suspense jusqu’à un final coup de poing. Impossible de lâcher le livre.
Je ne peux raconter grand chose de plus sans “spoiler”, mais dans cette histoire de famille ou les personnages ont tous des caractères bien trempés les gens ne sont pas se qu’ils paraissent être…
Mais n’est-ce pas finalement pas le cas dans toutes les familles ???

Un thriller envoûtant qu’il ne faudrait pas manquer !
÷÷÷÷÷÷÷

Extrait : “J’avais 6 ans quand c’est arrivé. J’étais en colonie de vacances en Savoie. C’est mon premier souvenir, tout ce qui précède est flou, et se déroule dans un manoir surplombant la mer en Bretagne. C’est là que j’ai grandi, faisant du vélo au bord de la falaise sous l’œil d’une mère américaine et vagabonde, et celui d’un père artiste peintre. J’ignore si ces images sont réelles ou le fruit de mon imagination, je ne saurai sans doute jamais car voilà où tout commence : lors de ce camp de vacances dans les Alpes, où je vois les gendarmes arriver un matin. Ils ne sont pas seuls. Ma tante est avec eux. Elle a une tête que je ne lui connais pas…”

Hervé Commère est né en 1974 à Rouen et vit aujourd’hui à Paris. Après J’attraperai ta mort (2009), il a publié Les Ronds dans l’eau (2011) et Le Deuxième Homme (2012) chez Fleuve Éditions. Les Ronds dans l’eau a été lauréat du prix Marseillais du Polar et du prix du roman de la ville de Villepreux. Ses romans sont traduits en Chine et au Japon. Son dernier ouvrage, Imagine le reste, a paru en 2014 chez le même éditeur, et a remporté le prix du Festival international du Film policier de Liège.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s