Émotion, Humour

Café ! Un garçon s’il vous plait

de Agnès Abécassis
Poche – 10 mai 2017
Éditeur : Le Livre de Poche

Tout commence par un bon café. Il suffit de demander.
Sauf quand on se goure dans la formule… vous avez commandé un garçon ?
En voici un sur un plateau, se dit Lutèce, en retrouvant la trace de son premier amour. Mais le temps aura-t-il su préserver la fraicheur de leurs souvenirs ?
Et puis arrive Tom, le flic tendre. Quand Régine le trompe et qu’il le découvre, par dépit, il la trompe aussi. Avant de réaliser qu’elle n’avait pas fauté…
Ava, c’est l’artiste qui aime trainer dans les cafés pour y chercher l’inspiration.
Un jour, on lui commande le portrait d’une actrice célèbre. L’occasion pour se carrière de décoller ! Mais rien ne se passe comme prévu, et elle qui pensait boire du petit lait risque de devoir attendre un peu avant de sabrer le champagne.
Une histoire pleine de rires, de larmes, de chocolat et d’un soupçon de crème.
Leur point commun à tous ? L’amour est réellement leur tasse de thé.

 

2020_026_Abecassis Agnès - Café ! Un graçon s'il vous plait.jpg

 

Bonjour à toutes et à tous.

C’est mon premier Agnès Abécassis.
Je termine le roman touché, surpris et amusé…

Café ! Un garçon s’il vous plaît, est une belle comédie qui offre plusieurs histoires.
Histoires d’amour bien sûr, sous toutes ses formes…
Histoires d’amitiés…
Mais aussi histoires de la vie, qui ressemblent étrangement aux nôtres, teintées d’humour.

Café ! Un garçon s’il vous plaît, c’est aussi, à travers les protagonistes principaux, la jalousie au sein du couple (Régine/Tom), les retrouvailles avec un amour de jeunesse (Lutèce) et l’épanouissement personnel avec Ava, qui doit livrer le tableau d’une célèbre artiste et être sous les feux de projecteurs, enfin si tout se passe bien !

Pas d’amertume dans ce “café”, aucun risque d’avaler de travers, j’ai vraiment été charmé par tous les personnages, de la première à la dernière page. Agnès a pris soin de développer leur personnalité, les faisant évoluer sous nos yeux petit à petit et ils m’ont même donné de sacrés éclats de rire.
Agnès a aussi la faculté à faire d’une situation banale, un moment de pure merveille et de plus j’ai l’impression qu’elle le fait ça avec une telle facilité !!!

En résumé, je vous conseille vraiment ce roman.
Des personnages attachants, une histoire parfaitement rythmée et une auteur, qui a sans conteste, un sacré talent…
J’arrivais d’ailleurs régulièrement à imaginer Agnès écrire certaines lignes, riant elle-même de ses propres bêtises !!!

Merci Agnès, tu as aidé mon confinement !

Auteur à suivre…

÷÷÷÷÷÷÷

Extraits :

« De son ton le plus fulminant, elle les menaça en agitant son index tendu comme une cravache :
– JE VOUS PREVIENS, tous les trois. Si vous ne restez pas tranquillement assis dans le silence le plus total pendant TOUTE la durée de ce vol, je vous JURE SUR MA TETE que je… que je…
Son visage cramoisi bouillonnait de chercher en temps réel toutes les promesses de châtiments impitoyables, de sanctions sévères, de corrections terribles qu’elle pourrait brandir pour les faire reculer. Comme elle tardait à les trouver, ils l’aidèrent :
– … que tu te fâches ? Demanda Renso.
– Non, PIRE, bafouilla-t-elle, que je… que je… oh oui que je…
– … que tu cries ? Demanda Kenzo, en ouvrant de grands yeux apeurés.
– Oh, non, non, non, mon petit bonhomme, bien pire, je vous JURE que je… que je…
– Que tu nous abandonnes dans la forêt, en pleine nuit, sans jus de pomme ni sandwich, et même qu’il y a des loups qui nous poursuivent et qui veulent nous manger, mais nous on a froid parce que tu nous as pas laissé d’écharpe, alors on court se protéger dans une cabane mais on n’en trouve pas, parce qu’on est dans un autre pays, et on parle pas la langue, et on pleure, on pleure parce que tu nous aimes plus ? Demanda Enzo, les yeux humides à l’idée de ce supplice atroce qui surpasse tous les autres.
Devant sa petite bouille décomposée, Perla fut sur le point de craquer et de le prendre dans ses bras, mais elle se ressaisit de justesse et trancha :
– Non, j’ai dit pire. Je vous confisque vos consoles de jeux vidéo pendant toute la durée du week-end. »

« Les gens m’épuisent à vouloir sans arrêt décréter ce qui est bien ou pas dans la vie des autres. Qu’ils s’occupent d’abord de la leur, bon sang de bonsoir ! On ne choisit pas la couleur de sa peau, on ne choisit pas non plus de préférer Georges ou Germaine. C’est ainsi. Et ce n’est pas grave. Ce que font deux adultes enthousiastes dans un lit ne devrait regarder qu’eux. Ils se donnent de l’amour ? La belle affaire ! On a tous besoin d’amour, Ethel, tous sans exception… »

 

 

Agnès Abécassis est écrivain, scénariste, illustratrice et journaliste.
Elle a publié une douzaine d’ouvrages, tous des succès, allant des romans aux BD (textes et dessins). Elle a plus d’un million de lecteurs.
Parmi ses titres les plus connus figurent notamment :
« Les tribulations d’une jeune divorcée » (édition illustrée par l’auteur, au Livre de Poche)
– « Le tendre baiser du tyrannosaure » (Prix du public 2016 de Saint-Maur en poche)
« Café ! Un garçon, s’il vous plaît »
Mais aussi « Le théorème de Cupidon », « Chouette, une ride ! », etc…

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s