Polar, Thriller psychologique

Robe de marié

de Pierre Lemaitre
Poche – 20 janvier 2010
Éditeur : Le Livre de Poche

Bandeau_Lemaitre.jpg

Nul n’est à l’abri de la folie. Sophie, une jeune femme qui mène une existence paisible, commence à sombrer lentement dans la démence : mille petits signes inquiétants s’accumulent puis tout s’accélère. Est-elle responsable de la mort de sa belle-mère, de celle de son mari infirme ? Peu à peu, elle se retrouve impliquée dans plusieurs meurtres dont, curieusement, elle n’a aucun souvenir. Alors, désespérée mais lucide, elle organise sa fuite, elle va changer de nom, de vie, se marier, mais son douloureux passé la rattrape… L’ombre de Hitchcock et de Brian de Palma plane sur ce thriller diabolique.

Avec Robe de marié, dont on comprendra le titre dans les dernières pages, Pierre Lemaitre livre un polar parfaitement orchestré où le mal n’épargne personne. Allan Kaval, Marianne.

Une fable cruelle et amorale sur le harcèlement et la vengeance. Philippe Lemaire.

 

2020_078_Lemaitre Pierre - Robe de marié

 

Bonjour à toutes et à tous,

Un thriller psychologique parfaitement mené par l’auteur.

La première chose qui m’a surpris, c’est le titre “Robe de marié” sans e.
Il vous faudra attendre la toute fin du récit pour comprendre le pourquoi !

Nul n’est à l’abri de la folie.
Sophie a tout pour être heureusement, elle mène une existence paisible, gagne bien sa vie, son mari Vincent travaille dans une société de pétrochimie. Ils vivent à Paris dans un très bel appartement.
Pourquoi commence-t-elle à sombrer lentement dans la démence ?
Quel est le déclencheur qui la mène doucement dans la folie ?
Elle perd ses clés, ne trouve plus sa voiture, ne retrouve plus les objets de son quotidien dans son appartement. Mille petits signes inquiétants s’accumulent ainsi, et elle finit par perdre son travail…
Puis tout s’accélère, sa belle-mère décède, Vincent a un accident de voiture, il se suicide un mois plus tard…
Peu à peu, elle se retrouve impliquée dans plusieurs meurtres, dont curieusement, elle n’a aucun souvenir.
Sophie est devenue en quelques jours la femme la plus recherchée de France !
Elle va organiser sa fuite, va changer de nom, de vie, mais son passé douloureux va finir par la rattraper…

Quel roman… Du grand Pierre Lemaitre !!!

Le premier quart du roman est une transcription cauchemardesque du vécu de Sophie. Chaque petit détail compte, tout est archi important… Je n’ai pu m’empêcher de le relire une seconde fois dans la foulée pour comprendre à quel moment je m’étais fait abusé.

C’est excellent, superbe. Et même si tout n’est pas crédible, le roman est tellement bien ficelé que l’on plonge implacablement avec Sophie dans la folie.

Pourquoi accumule-t-elle les meurtres derrière elle ?
Qui est-elle vraiment ?

C’est diabolique…

÷÷÷÷÷÷÷

Extrait :

« J’ai peur. Tous les morts remontent. La nuit. Je peux les compter, un à un. La nuit, je les vois assis à une table, côte à côte. La nuit. En bout de table, Léo, avec son lacet autour du cou.
Il me regarde avec un air de reproche. Il demande : “Tu es folle, Sophie ? Pourquoi m’as-tu étranglé ? Tu es folle, c’est vrai ?” et son regard m’interroge et me transperce. Je connais son air dubitatif, il penche la tête un peu sur la droite avec l’air de réfléchir. “Oui, mais ce n’est pas nouveau, elle a toujours été folle”, dit la mère de Vincent.
Elle se veut rassurante. Je retrouve son air mauvais, ce regard de hyène, sa voix pointue.
“Avant de commencer à tuer tout le monde, à détruire tout ce qu’il y a autour d’elle, elle était déjà folle, je l’avais dit à Vincent, cette fille est folle…”
Pour dire ça, elle prend son air pénétré, elle ferme les yeux longuement en parlant, on se demande si elle va les rouvrir ou non quand elle parle, elle passe la moitié du temps les paupières fermées à regarder au dedans d’elle-même.
“Tu me hais, Sophie, tu m’as toujours haïe, mais maintenant que tu m’as tuée…”
Vincent ne dit rien. Il secoue sa tête décharnée comme s’il demandait pitié. Et tous me regardent fixement. Ils ne parlent plus.
Je me réveille en sursaut. Quand c’est comme ça, je ne veux plus me rendormir. Je vais à la fenêtre et je reste des heures à pleurer et à fumer des cigarettes.
J’ai même tué mon bébé. »

 

 

Né à Paris, Pierre Lemaitre a enseigné aux adultes pendant de nombreuses années, notamment les littératures française et américaine, l’analyse littéraire et la culture générale.
Auteur de romans policiers et de romans noirs, Pierre Lemaitre est reconnu comme un des meilleurs écrivains du genre et récompensé par de très nombreux prix littéraires nationaux et internationaux. Au revoir là-haut a reçu le prix Goncourt 2013 et a été adapté au cinéma par Albert Dupontel. Ses romans sont traduits en trente langues et plusieurs sont en cours d’adaptation au cinéma et au théâtre.

2 réflexions au sujet de “Robe de marié”

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s