Non classé

“Ce qui se dit la nuit” de Elsa Roch

Ce qui se dit la nuit
de Elsa Roch (Auteur)
Broché – 7 février 2018
Éditeur : Le Livre de Poche

À peine quadragénaire, le commissaire Amaury Marsac a l’impression de porter mille ans de noirceur sur ses épaules. Vingt ans qu’il côtoie le mal dans ses manifestations les plus sombres. Il n’en peut plus. Il fuit Paris et part se ressourcer dans le village de ses origines. Mais alors qu’il renoue avec Elsa, son amour de jeunesse, une vieille dame est retrouvée morte chez elle, égorgée et tondue. La victime, c’est Marianne, une figure bienveillante de son passé. Horrifié, Marsac s’impose dans l’enquête. De nouveau happé par les coulisses obscures de l’âme humaine, il va devoir démêler passions amoureuses et superstitions, blessures de l’enfance et cicatrices de l’Histoire jamais refermées.
Un premier roman à la voix originale et finement maîtrisée.

Un polar tout en atmosphère pesante et moments angoissants.
Christilla Pellé-Douël, Psychologies magazine.

2019_018_Elsa Roch - Ce qui se dit la nuit.jpg

Bonjour à toutes et à tous…

Dès ses premières phrases Elsa m’a très vite emporté dans son univers.
Et quel univers…

Malgré un début assez sombre et sordide, la plume d’Elsa m’a finalement menée dans un monde où la poésie est omniprésente.
Au cours de cette enquête policière, il suffit d’une phrase, parfois de quelques mots pour que tout bascule soudain.

Très belle découverte, pour un premier roman avec un final aussi intelligent qu’inattendu !

Je conseille vivement…

÷÷÷÷÷÷÷

Extrait :
« Psy à la BRM de Tours, la brigade des mineurs. Tous ces mômes qu’on ne sauvera jamais, j’en peux plus. Les nuits blanches de cauchemars qui rejouent sans cesse ce que le jour n’a pas résolu j’en peux plus.
“Est-ce qu’il y a eu d’autres moments violents avec ton père ? (Jessica huit ans:) — Oui. Il a dit qu’il allait m’encastrer dans le mur et me casser toutes mes dents pour me faire passer l’envie de parler en classe.” Plus de motivation, plus de ressource, plus rien/ Épuisée. J’ai quarante ans et je suis vide. Ou trop pleine. “Est-ce que ton oncle fait d’autres choses que tu n’aimes pas et qui te gênent ? (Jordan dix ans 🙂 — Oui, la nuit des fois quand il me garde il… il…” Histoires sordides et mots trop crus entrecoupés de douloureux silences. Inertie des services sociaux qui appliquaient une politique aveugle de protection de l’enfance via la volonté de maintenir les liens familiaux le plus longtemps possible. Jusqu’au drame. Elsa ne comprenait pas, ne comprenait plus. Elle aurait voulu les secouer, leur ouvrir les yeux. Colère et impuissance. Cocktail explosif. »

 

En parallèle de sa vocation de psy spécialisée dans les troubles autistiques,
l’adolescence et les addictions, Elsa Roch écrit des polars pour explorer
une à une 
les failles de l’être humain.
« Ce monde est le mien. Il concentre tout. La vie, l’amour, la mort. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s