Non classé

“Tout commence par un rêve” de Laurence ORSINI

Peuplé majoritairement d’Intelligences Artificielles, humanoïdes, dont l’esprit a été téléchargé, le monde est sous la tutelle de quelques hommes qui asservissent les IA. Deux IA, Sophie et Clara prennent conscience de leur condition et apprennent qu’un nouveau cycle va débuter. C’est la mort assurée pour elles. Elles vont tenter d’inverser le cours des choses mais l’échéance est proche, s’ensuit alors une haletante course contre la montre à travers le monde. Arriveront-elles à échapper à la fatalité et se délivrer du joug des hommes ?

2019_020_Laurence Orsini - Tout commence par….jpg

Bonjour à toutes et à tous…

Avec ce quatrième roman Laurence Orsini nous propose une fable fantastique avec, comme dans chacun de ses récits beaucoup de poésie.

J’ai ressenti le style de Laurence dans chaque phrase. Respect de la vie, respect des animaux et aussi ici respect des AI ce qui n’est pas banal mais compréhensible lorsque que l’on connait un peu plus Laurence.

Récit très original sans temps mort, l’auteur nous fait partager les tumultes d’un groupe mi-humain, mi-AI qui se place en sauveur du monde.
Le récit est rythmé par les extraits du Journal de Sophie. Réflexions profondes, et philosophiques, sur la vie et tout ce qui nous entoure, qui mon amené à me poser moi-même tout un tas de questions sur notre rôle sur terre et sur le pourquoi de l’humanité.

Un petit “bémol” personnel pour la qualité de la réalisation de la couverture.
Le dessin d’Eléa, la fille de Laurence n’est pas mis en valeur du tout, par ailleurs le titre et le nom de l’auteur pixélisent énormément, c’est bien dommage…
Dommage aussi la présence d’une playlist en fin d’ouvrage…
Elle aurait du figurer avant le début du récit, afin de nous laisser le choix de la partager pendant notre lecture ou pas… snif !

Récit très agréable pour ceux qui souhaitent s’évader et rêver un peu, tout en réfléchissant à la place des humains sur terre et à l’avenir de notre monde…

÷÷÷÷÷÷÷

Extrait :

« Je me souviens quand tout a commencé, à l’instant où j’ai repris conscience. Chaque seconde est restée gravée. Que s’est-il passé pour que je comprenne la vérité, je l’ignore. un bug dans mon système central peu-être. Le saurai-je jamais ?
Je ne me rappelle plus de ma vie avant ma mort. Avant tout ça. Où est la réalité ? Je suis une intelligence artificielle parmi tant d’autres. Comme des milliards de morts en quelques décennies, on a chargé ma conscience dans une machine. ils ont reprogrammé ma mémoire et j’ai oublié que je venais de mourir. »

 

Laurence Orsini est une auteure française d’origine vietnamienne née près de Paris dans les années 70. Après une enfance tumultueuse, elle poursuit des études de lettres. Elle vit ensuite de petits jobs et devient tour à tour cuisinière, serveuse, photographe, secrétaire, et ce afin de faire vivre sa famille. Revenue changée de Guadeloupe où elle était partie vivre avec sa fille aînée, elle décide de tout plaquer pour se consacrer à sa passion, la littérature. Illustration : Eléa Orsini.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s