Suspense, Thriller historique

Alexandre**

La malédiction de Tamerlan
de Annette ROSSI
Broché – 30 août 2019
Éditeur : Les Sentiers du Livre

Bandeau_Intro_annette.jpg

Un insolite symbole va lancer un archéologue-linguiste et un égyptologue de renom sur les traces d’une alliance obscure qui voit le jour en 323 avant Jésus-Christ, année où disparaît Alexandre le Grand. Malgré des découvertes singulières, la formule alètheia musterion apocryphe ptoselper reste toujours aussi énigmatique. Quel lien entre Napoléon et Tamerlan, qui ont régné à quatre siècles d’écart ? Pourquoi l’empereur moghol Akbar a-t-il édifié une cité fantôme ? Quel rôle a joué l’ancienne capitale arménienne Ani ? Seul le mystère entourant la mort d’Alexandre semble pouvoir livrer les réponses. Mais comment réussir à situer l’emplacement de sa sépulture farouchement protégée par les membres de la trinité, héritiers des initiés à l’origine du pacte de Babylone ? Au coeur d’enjeux politiques et bouleversements de pouvoir des années soixante-dix, des villes mortes du Proche et Moyen-Orient à l’Égypte, en passant par l’Inde et les dômes turquoise de Samarcande, rien ne peut arrêter nos héros dans leur périlleuse quête pour la vérité.

 

2022_005_Rossi Annette - Alexandre ** La malédiction de Tamerlan

 

Après la découverte d’Annette Rossi, il y a quelques mois, avec “Alexandre, Le Pacte de Babylone”, un roman sublime et palpitant, j’ai “enfin” pu lire le second tome de sa trilogie…

Comment vais-je arriver à transmettre avec mes mots un “Ressenti” à la hauteur de ce second volet ?

Annette a de la magie dans ses mots…
Elle nous fait voyager historiquement et géographiquement… Attention, c’est du lourd !

Avec son style fluide et son écriture très pointue, me revoilà donc parti à la recherche du tombeau d’Alexandre le Grand.
L’intrigue va crescendo, agrémentée de descriptions très documentées, visuelles, olfactives… J’ai eu régulièrement l’impression d’être ailleurs, d’être là-bas dans toutes ces régions au cœur de l’Orient et d’ailleurs. Un voyage synonyme de découvertes, puisque je n’ai pu m’empêcher lors de ma lecture, d’aller sur Google afin de “fouiller” plus en avant sur les lieux que je ne connaissais pas, et de revoir différemment d’autres que j’avais déjà visités !
Je le répète, il y a vraiment de la magie dans ses mots…

J’ai pris aussi énormément de plaisir bien sûr à retrouver Philippe, Didier, Sophia, Julia et beaucoup d’autres personnages haut en couleurs et très attachants…
Nos héros ont évolué, leur rapport entre eux aussi. Il y a de la passion, beaucoup d’émotion, Annette a glissé ici et là, certains passages sensuels qui ne pouvaient plus, ne pas figurer dans son récit. Philippe et Didier, linguiste et égyptologue, sont aussi des séducteurs et ce ne sont pas Sophia et Julia qui vous diront le contraire. L’histoire prend du coup une autre dimension où les sentiments vont interférer dans leur quête complexe qui va devenir dangereuse.
Telle une araignée Annette tisse sa toile dans laquelle chaque détail a son importance.

Coup de cœur, encore une fois pour ce thriller magnifique, construit comme une fresque historique, politique et romanesque.
Un grand bravo à Annette Rossi pour son travail titanesque !

÷÷÷÷÷÷÷

Extraits :

« Didier et Sophia, arrivés au Caire la veille, abandonnent le taxi sur la place Salah ed-Din et traversent l’avenue encombrée d’un incroyable trafic de véhicules en tous genres brûlant allègrement les feux rouges. Ils se dirigent vers la rue qui longe le mur nord de la place-forte et bifurquent à droite empruntant l’escalier qui mène directement à la Bâb el-Gedid, « porte Neuve ». Une seconde porte, Bâb el-Ouastani, aboutit à la grande place de la citadelle. En son centre, s’élève la mosquée en albâtre élevée par Méhémet-Ali. Ses dômes et ses minarets élancés dominent le Caire. »

« Si, grâce à l’inconnu, une complicité vient de naître, peut-on être digne de la confiance de cet inconnu ?
Comment faire pour sacrer le mystère qui est la vérité, si ce n’est qu’honorer la mémoire du Grand ?
Si, grâce à l’ennemi, le futur devient soudain illuminé, peut-on frapper cet ennemi ?
Comment faire pour implorer le pardon, si ce n’est reposer à ses côtés dans la mort ?
Si, grâce à l’adversaire, le futur change de cours, peut-on négliger cette adversaire ?
Comment faire pour le remercier, si ce n’est lui accorder l’influence tant souhaitée ?
Si, grâce au fils d’Ammon, le conquérant, l’homme à deux cornes, le roi des rois, roi de Macédoine, la trinité existe, peut-on juger ses actes ?
Comment faire pour garder le tombeau appartenant à la terre des pyramides dans la ville signée du soleil éternel en dignité, si ce n’est de s’y rendre en pèlerinage ? »

« Les journées défilent au rythme de leurs envies. Les matinées sont consacrées aux visites. L’après-midi, quand le soleil est au zénith et les ombres inexistantes, ils lézardent sur le pont de la dahabeya jusqu’à ce que Didier l’invite, d’un simple regard, à le précéder dans la cabine où il réveille en elle des passions qu’elle ne soupçonnait pas. Les soirées, trop fraîches pour dîner sur le pont, se partagent dans le carré et finissent avec le retrait discret de Philippe. Puis vient la nuit, moments éternels pendant lesquels il explore son corps, la rend brûlante de désir et l’emporte dans une spirale de plaisir avant de la prendre dans ses bras pour qu’elle s’endorme sur son épaule. Julia, en quelques jours, est devenue une femme comblée. »

« Gisant à terre dans une position terriblement inconfortable, Julia en est arrivée au stade de l’indifférence. Les yeux fermés, elle tente de faire le vide, mais tout lui reste en mémoire. Les voitures, les agresseurs, Didier en train de se débattre, le revolver pointé sur elle, son bourreau, son regard pervers. Toutes ces images tourbillonnent dans sa tête. »

 

 

Née aux Pays-Bas, passionnée de voyages, d’histoire et d’archéologie, très tôt Annette part à la découverte du monde et consigne ses expériences sur des carnets. Un jour, sur sa route, elle croise deux aventuriers avec lesquels elle se lie d’amitié et qui donneront naissance aux héros de son premier roman. Aujourd’hui, elle vit en France, au pied du mont Blanc dans la vallée de Chamonix.

« Le besoin de décrire ce que je vois, ce que je vis, ce que je ressens, existe depuis mon enfance. Mes voyages me donneront l’occasion d’exprimer cette passion et ces notes donnent naissance à des récits en néerlandais. Plus tard, je découvre le plaisir d’écrire en français. Une langue tellement riche, tellement raffinée, qu’elle permet de trouver toujours le mot juste, la parfaite nuance. Je publie un blog de voyages sur WordPress : Voyages au-delà de l’horizon et un blog d’images en trois langues ; français, néerlandais, anglais : Images au-delà de l’horizon. Puis, un jour, une intrigue traverse mon esprit… »
Annette Rossi

Alexandre – TOME 1 : Le pacte de Babylone
Alexandre * Le pacte de Babylone

1 réflexion au sujet de “Alexandre**”

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s