Émotion, Historique, Philosophique

Les étoiles d’Orion*

Cluny, 1095
de Brice Nadin
Broché – 27 septembre 2019
Éditeur : Librinova

Bandeau_Intro.jpg

En 1095, en Bourgogne, à la veille de la première croisade, l’Occident chrétien est porté par une vague de foi sans précédent. Joachim de Saint Ange est un jeune moine copiste du prieuré de Beaulieu dépendant de la puissante abbaye de Cluny. Alors qu’il rêve de parcourir le monde et d’accompagner son maître Odon à la recherche de manuscrits anciens, ses origines nobles le destinent – contre sa volonté – à une carrière ecclésiastique au service du pape Urbain II. De la plus grande abbaye du monde chrétien aux sordides geôles de Mâcon, pris en étau entre son amour pour la fille d’un seigneur et l’opération armée la plus importante de son temps, Joachim va tenter d’échapper à sa destinée. Y parviendra-t-il ?

 

2022_008_ Nadin Brice - Les étoiles d'Orion

 

« C’est la troisième fois que j’ai ce Ressenti… Cette fois, c’est un peu différent. Je suis dans le noir. Je flotte dans une sorte de tunnel qui paraît ne jamais se terminer. Tout au bout, une lueur blanche m’appelle…
Je m’appelle Joachim de Saint-Ange, je naquis en Francie en 1078. Quand mon père trouva la mort, j’étais âgé de 11 ans. Suite à l’appel du pape Grégoire VII. Il s’était lancé comme de nombreux chevaliers chrétiens pour combattre et repousser les infidèles qui avaient envahis l’Espagne. Malheureusement, il est mort d’une flèche dans le coup. Alors, depuis six ans, je suis novice au prieuré de Beaulieu. Je reçois une formation de copiste et de traducteur grec. C’est mon maistre, Odon qui s’occupe de moi. Je me prépare à une carrière ecclésiastique au service de l’ordre bénédictin.

Je m’envole littéralement vers la lumière de plus en plus proche…
À travers le néant, j’entends une voix.
– Fils…
– Père ? Est-ce toi ?
– Fils… Écoute-moi bien, nous n’avons que peu de temps. Tu as subi une agression mortelle, la vie telle que tu l’as connue jusqu’ici va changer, tu dois te préparer… »

“Les étoiles d’Orion” de Brice Nadin, fait partie de ces romans qui me font “décrocher”. Je ne suis plus là pour personne, j’oublie le temps, j’oublie qui je suis et pendant quelques heures, trop courtes à mon goût, je suis projeté à Cluny, pendant l’époque médiévale. La poussière, le bruit des sabots, les chevaliers, Brice m’a capturé par son style et son histoire passionnante, il a adapté son écriture à l’époque, tout est là…
Des descriptions avec moult détails, le monde ecclésiastique, et bien sûr le clergé qui a la main mise sur tous les courants de pensée.

De plus, le fait d’avoir intégré des “plans” de mort imminente, est pour moi, un vrai plus dans le récit, qui m’ont du coup, obligé à me poser pas mal de questions… Voire même, une véritable réflexion sur la mort, par un biais philosophique, dans un roman où Dieu est omniprésent… Pas mal du tout !
Les personnages sont très émouvants, l’histoire dépaysante et fort bien menée, un vrai plaisir.

Joachim est issu d’une famille riche. Il rêve de voyager à travers le monde, mais à la mort de son père, son statut l’obligera à entrer dans les ordres.
Mais, quelques années plus tard, sa rencontre avec la belle Alix, va remettre en question tout son avenir…

Amoureux de l’Histoire et de l’ésotérisme, je ne pouvais pas passer à côté de ce récit, lu d’une traite.

Une plume séduisante, un récit épique avec de belles envolées, que demander de plus.
Un premier roman de Brice, qui pour moi, laisse entrevoir un avenir bien prometteur !

Coup de cœur, pour ce roman que je vous conseille vivement !

÷÷÷÷÷÷÷

Extraits :

« Délaissant les bois et cheminant à flanc de pâturage, je guettais l’instant où j’apercevrais en contrebas les tours de la grande abbaye. Cluny, monastère aux dimensions peu communes situé à la frontière du Royaume et de l’Empire. Les pèlerins en provenance des plus lointaines contrées venaient y reprendre leur souffle avant de se diriger vers Conques, Rome ou Saint-Jacques. Après une longue descente, le gigantesque chœur et le transept en construction de la nouvelle église abbatiale nous apparurent enfin. Au gré de la pente, un véritable vaisseau prenait forme dans la plaine en contrebas. »

« Tel un spectre, j’avais traversé la grand-messe solennelle et j’errais depuis, la peur au ventre, à travers l’enceinte du cloître. La seule idée de croiser Odon ou Clément me terrorisait. Qu’allais-je pouvoir leur dire ? Comment narrer l’inexprimable ? Il m’avait fallu peu de temps pour comprendre que j’avais pêché par vanité. Le grand prieur m’avait appâté avec un poste que j’avais eu la lâcheté d’accepter tout en discréditant subtilement mon maître. Je n’avais pas pu m’opposer à lui. Je n’avais pas su trouver les mots pour défendre mon maître. J’avais laissé cet homme le dénigrer et m’imposer sa volonté. »

« – Urbain entrera assurément dans l’histoire pour cela ! rétorqua Odon. Mais ne compte pas sur moi pour cautionner cette funeste entreprise, qui causera tellement de ravages qu’on en parlera encore dans mille ans…
– Tu oublies que ce sont des païens qui martyrisent les chrétiens et nos pèlerins sur place. Et toi, tu préfères rester ici, bras croisés, sans rien faire ?
– Ne confonds pas le comportement de quelques califes fanatiques et excités avec celui des populations innocentes. Leur dieu porte un nom différent du nôtre, cela est vrai, mais cela ne nous donne pas le droit de massacrer au nom du Christ. Et nos chevaliers, que tu envoies à la mort. Te soucies-tu de leur famille, de leurs femmes, enfants, dont tu feras des veuves et des orphelins ? »

« Gardez toujours en tête que, quoi qu’il advienne, nos petits-enfants, nous considérerons toujours comme des arriérés ou des idiots… Toutes ces choses, qui nous paraissent aujourd’hui fantastiques ou irréelles, seront demain des faits indiscutables à leurs yeux… »

 

 

Brice Nadin est né en 1967 à Saint-Germain-en-Laye. Il vit aujourd’hui en région parisienne où il se consacre à l’écriture. Consultant en nouvelles technologies, entrepreneur et père de trois enfants, il a eu d’autres vies avant de devenir romancier.

Passionné d’histoire et d’ésotérisme, en 2019, il publie son premier ouvrage, les étoiles d’Orion, Cluny 1095, en auto-édition. Porté par une atmosphère médiévale fidèlement reconstituée, matinée d’un peu de surnaturel, le roman séduit plus de 4 000 lecteurs et se classe plusieurs fois en tête des ventes de romans historiques sur la boutique Kindle. Il est aussi « coup de cœur » dans de nombreuses librairies telles que La Procure ou Lamartine à Paris. Le tome 2, Mare Nostrum, reprend les mêmes personnages attachants pour les conduire cette fois dans un périple autour de la Méditerranée, à la veille de la première croisade. Il est paru en octobre 2021.

1 réflexion au sujet de “Les étoiles d’Orion*”

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s