Émotion, Poésie

L’Enfance, c’est…

Par 120 auteurs – textes illustrés par Jack Koch
Broché – 28 octobre 2020
Éditeur : Le Livre de Poche

• Bandeau_Intro - copie.jpg

Illustrateur très actif sur les réseaux sociaux, Jack Koch a invité 120 auteurs, connus et moins connus, français et étrangers, issus de tous les genres littéraires, à offrir leur définition de l’enfance, qu’il a illustrée. La magie opère à nouveau : ce sont autant de souvenirs et d’émotions qui sont dites, avec justesse, finesse et beaucoup de tendresse.

Baptiste Beaulieu, Franck Bouysse, Michel Bussi, Barbara Constantine, David Foenkinos, Lorraine Fouchet, Eric Giacometti et Jacques Ravenne, entre autres, autant de sensibilités et de visions du monde, pour notre plus grand bonheur !

 

• Couv_104_Koch Jack - L'Enfance, c'est...

 

“L’Enfance, c’est…” est un livre que j’ai lu et relu plusieurs fois, quelques petites touches par-ci, par-là. C’est un livre qui n’était jamais très loin de moi, comme le précédent “L’Amour, c’est…”

Tous les deux sont illustrés par Jack Koch, et ce sont ici, 120 auteurs et amis surtout qui se dévoilent…
Un partage de douceur, et de nostalgie, de souvenirs et d’émotions.
Un très beau livre pour les yeux et pour le cœur. Chaque mot, chaque phrase est un condensé de bonté. Les illustrations de Jack sont sublimes et méritent à elles seules de serrer tout contre son corps ce petit bijou !

Et comme nous le propose gentiment Jack à la fin de son livre, “Et pour vous l’enfance, c’est…”

Pour moi l’enfance, c’est…
Marcher en équilibre sur le rebord du trottoir pour ne pas tomber dans le précipice, pour ne pas disparaître à jamais.
Les amis, à la vie, à la mort, croix de bois, croix de fer…
Aller en famille à la mer, ramasser des couteaux, des paternes, des étrilles, des escargots, sous un soleil bienveillant au Portugal.
Mais c’est aussi une prison à laquelle je voulais échapper, courir comme un fou dans les rues, sauter dans les flaques, crier, chanter à tue tête, et d’un seul coup m’émerveiller devant la vitrine d’une librairie,
Lire sous la couette avec ma lampe de poche… chuuut ! pas de bruit…
Parfois pleurer seul dans mon coin, en caressant mon chien,
Savoir voler, aussi vite, aussi loin que les oiseaux, marcher sur la lune et pouvoir respirer sous l’eau, c’était un monde ou IMPOSSIBLE n’existait pas.
C’est la “petite souris”, les Barbapapa, Candy, Goldorak, Tom et Jerry, les “Lego“, les maquettes d’avion…
Et vouloir toujours grandir trop vite…
L’enfance, c’était tout ça.
Parfois en mieux, des fois moins bien…
Mais tout ce vécu a fait de moi l’adulte que je suis.
Mon Dieu que c’est passé vite !

Un livre magique à s’offrir et à offrir…

÷÷÷÷÷÷÷
Extraits :
« L’enfance, c’est voir des animaux dans les nuages, inventer des cachettes sous les tables.
L’enfance, c’est surtout maman, son odeur, ses câlins, le seul endroit au monde où tout s’arrange toujours.
L’enfance, c’est souvent ça.
Mais l’enfance, c’est aussi les coups, les cris, la peur.
Le pire, c’est quand la violence vient de l’intérieur, parce qu’il faut la faire taire, parce qu’on a honte et que rien ne doit sortir de ce qui se passe « Chez nous ».
L’enfance, c’est parfois ça, et elle reste comme une souffrance, tout au long de la vie.
Dans tous les cas, l’enfance, c’est des souvenirs pour plus tard.
Il ne faut pas les oublier, les bons comme les mauvais.
Ce sont eux qui nous maintiennent debout ou nous font tomber. »
Jérome Camut

« L’enfance, c’est le coffre-fort de nos rêves.
Il ne faut jamais en jeter la clé. »
Karine Giébel

« L’enfance, c’est l’absence de frontière entre le réel et l’imaginaire. »
Paul Ivoire

« L’enfance, c’est regarder dans les yeux pour dire « Ze t’aime », et éclater de rire, parce que même que c’est vrai ! »
Tom Noti

« L’enfance, c’est la genèse, le lait des découvertes, le miel des chimères.
Regarder le monde de ces yeux-là chasse l’obscurité pour le magnifier de pureté. »
David Zaoui

 

 

Né à Strasbourg, Jack Koch était instituteur avant de se consa­crer à l’illustration. Ses pre­miers albums sont des compilations de dessins sur l’école qu’il affichait en salle des maîtres. Son univers est le rêve, la poésie, la tendresse drôle, l’enfance, les moments arrêtés où l’on perçoit le temps qui passe et les petits bonheurs de la vie.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s