Philosophique, Émotion

L’écho de nos jours

de Florence Tholozan
Broché – 10 novembre 2022
Éditions : M+ Éditions

• Bandeau_Intro - ter.jpg

Quelques mots griffonnés découverts dans la poche d’un panier acheté sur le port, et Saskia ressent la curieuse impression d’avoir récupéré une bouteille jetée à la mer.

Rédigé en anglais, le message provient d’Indonésie et résonne comme une incitation à partir sous d’autres cieux, en espérant qu’un dépaysement total effacerait le côté sombre de sa vie actuelle.

Un roman contemporain très coloré qui tient en haleine par ses découvertes successives aussi surprenantes qu’inattendues.

 

• Couv_109_Tholozan Florence - L'écho de nos jours

 

J’ai découvert Florence Tholozan il y a quelques semaines avec son premier roman La Chinoise du tableau, qui m’avait beaucoup ému. Je n’ai pas pu m’empêcher d’entrer en contact avec elle…
Puis, j’ai vu qu’elle avait sorti un autre roman, j’étais trop curieux de voir où elle allait bien nous emmener… Je ne me suis pas trompé. Plus qu’un voyage à Bali, c’est un voyage très introspectif qu’elle nous propose avec ce second roman…

Je n’ai jamais cru au hasard de la vie, et je pense vraiment au fond de moi que tout est lié, qu’il existe quelque chose qui nous porte, nous guide dans notre quotidien. À nous de savoir le percevoir, de l’accepter ou pas, et de suivre ce que notre esprit nous conseille. J’ai tellement vécu de passages “surprenants ou extraordinaires” dans ma vie, que je suis aujourd’hui ouvert à de nombreuses choses. Florence nous raconte la vie de Saskia, qui au moment où elle pensait avoir tout perdu, découvre un monde nouveau, rempli de signes, de résonances, de bienveillance, et d’apaisement… Elle à travers une autre culture, d’autres rituels, une ouverture d’esprit qu’elle n’avait pas, et croisera ainsi un chaman, qui la portera vers l’éveil de soi, vers une vie antérieure en Irlande, vers des souvenirs enfouis dans son esprit puis vers l’illumination. Et ce voyage Florence nous l’offre aussi, enfin, je l’ai pris comme ça, comme un cadeau. À travers des marchés, des paysages magnifiques, j’ai rencontré des gens simples où philosophie et traditions se mélangent et ne font qu’un. Lentement, pages après pages, je suis allé de découvertes en découvertes… Une plume touchante et très délicate, emplie de poésie et de gentillesse, “L’écho de nos jours” est un message d’amour, un message de paix, un livre que je suis heureux d’avoir lu, un livre qui me fait dire que rien n’est figé, si on s’en donne “tout simplement” les moyens… Notre vie n’est pas une longue ligne droite, elle est omnidirectionnelle… et surtout, NOUS EN SOMMES LES ACTEURS !
Et, à chaque instant de notre vie, nous avons le pouvoir de dire NON !

Coup de cœur pour ce roman très touchant, rempli de poésie qui m’a fait vivre de nombreuses émotions.
Encore une fois énormément de recherche de la part de Florence, pour un sujet archi maîtrisé.
Alors, n’hésitez pas à suivre Saskia à Bali, pour y découvrir sa beauté, ses odeurs et son exotisme. Avec elle, vous voyagerez, vous ferez de belles rencontres, mais surtout, vous réfléchirez pleinement au sens de votre vie…

÷÷÷÷÷÷÷

Extraits :

« La chance, on se la provoque en ayant une attitude positive. Il faut repérer les opportunités qui se présentent et les attraper au vol. Si nous restons centrés sur nos propres soucis, sans ouvrir les yeux sur ce qui nous entoure, nous laissons filer ce qui ferait notre bonheur. Ce sont nos comportements qui déterminent l’avenir. Si mon parcours m’a enseigné, ne serait-ce qu’une seule leçon, c’est bien celle-ci ! »

« Nous nous sommes connu si jeune. Mêmes trottoirs foulés main dans la main et cartables sur le dos. Même bande d’amis. Premiers baisers, premiers émois et premières fêtes. Nous avons tout découvert simultanément.
Bien qu’ayant des caractères diamétralement opposés, nous nous complétions à merveille, et cela nous donnait une force colossale. Moi la froussarde, lui l’intrépide. Moi, la bavarde, lui le taiseux. Moi l’éternelle indécise et lui le fonceur.
Il faisait partie de mon existence dans le sens où il m’était devenu indispensable, de ceux qui vous accompagnent le long d’une vie. Un témoin bienveillant de chaque étape franchie dans la construction de ma personnalité. »

« Je bossais pour une multinationale dans le quartier de la Défense, m’a-t-elle confié. J’avais de grosses responsabilités et le salaire qui allait de pair. Je jonglais entre les bureaux de Paris et de Londres. Je sautais d’un train à l’autre. Je ne comptais plus mes heures. Pas de conjoint, pas d’enfants, peu de loisirs. J’emportais des dossiers à la maison le soir comme le week-end et je ne m’accordais aucun répit. Je ne pensais qu’à la boîte, je ne vivais que pour elle. Ma carrière évoluait bien, m’apportait beaucoup de reconnaissance, et j’en étais fière, malgré le stress constant et l’épuisement. »

 

Florence Tholozan réside dans les proches environs de Montpellier. Du plus loin qu’elle se souvienne, elle a toujours eu l’amour des mots.

Diplômée en psychologie clinique, elle enseigne dans l’Hérault.

La Chinoise du tableau est son premier roman. Il a été présenté pour le Prix de la 1ère Œuvre d’une auteure 2020 et a concouru au Prix du Livre Romantique 2019 pour lequel il a été finaliste. Traduit en plusieurs langues il a été récompensé par le Prix Paroles d’Auteur(e)s.

L’écho de nos jours est son deuxième roman.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s