Émotion, Histoire, Philosophique

L’arche du passé

L’arche du passé
de Joëlle Giraud-Buttez (Auteur)
Broché – 26 novembre 2018
Éditeur : Éditions ThoT

Rien n’aurait pu préparer Julia au destin qui serait le sien ni à assumer l’étrange héritage de sa lignée. Protégée par le silence de son père, elle n’a connu qu’insouciance et liberté, à l’image de ces montagnes qui l’ont vue naître et grandir. Jusqu’au jour où l’Italie s’imposa à elle, avec le secret de ses origines. Un secret qui la laissera, des mois durant, exsangue de repères. Une autre Julia vivait en elle. De retour à Levanto pour répondre à sa quête de justice ainsi qu’aux attentes d’Anna et d’Amélia, ses ancêtres disparues, elle explorera, épaulée par son ami Flavio, les profondeurs du passé. Deviendra-t-elle, à son tour, la gardienne d’un secret afin de préserver son grand-père d’une vérité synonyme de souffrance ? Les non-dits ont-ils parfois leur raison d’être ? Après Le Réveil des mémoires, Joëlle Giraud-Buttez poursuit avec virtuosité une saga familiale envoûtante, dévoilant peu à peu une réalité imperceptible.

 

2019_051_Joëlle Giraud-Buttez -L'Arche du passé

 

Bonjour à toutes et à tous…

L’arche du passé est la digne suite du premier volet : Le Réveil des mémoires.
Texte sublime, très bien écrit qui nous mène dans un monde tantôt magique, tantôt historique…

Romancière discrète et spontanée, Joëlle Giraud-Buttez affectionne la simplicité des rencontres humaines, comme les voyages aux quatre coins du monde, d’où elle puise son inspiration. Avec ce nouveau roman de 254 pages, l’auteur poursuit avec virtuosité sa saga familiale envoûtante, dévoilant peu à peu une réalité imperceptible.

Julia retourne dans les Cinq Terres en Italie afin de comprendre son histoire familiale bien complexe. Aidé de Flavio et de son grand-père, elle avance imperturbable afin de connaître la vérité sur ses ancêtres…

Les dernières lignes sont vraiment très émouvantes au point que j’ai eu du mal à retenir mes larmes.
J’espère qu’il y aura une suite !

÷÷÷÷÷÷÷

Extrait :
« L’homme courait-il à sa perte ?
Las de trop de soumission, les éléments, tels des géants endormis, se réveillaient, s’entendaient pour réclamer justice : le sol tremblait, les océans se révoltaient, l’air s’asphyxiait, se réchauffait, les pôles fondaient à vitesse grand V, rappelant à ceux qui n’étaient que des hôtes de passage leurs racines nourricières sans lesquelles ils n’auraient pu être.
Devenue au fil du temps esclave de l’avidité humaine, la nature en apnée cherchait désormais à se faire entendre, trouvant écoute auprès de quelques âmes conscientes de l’urgence d’endiguer le processus en cours avant que toute irréversibilité ne soit acquise.
Dans son égarement et sa démesure, l’homme avait impunément pris. Le temps était venu de restituer, de renouer avec l’altruisme écologique ; à défaut, civilisations et générations à venir seraient sacrifiées. Pour cela, il lui fallait sans plus tarder réparer, réviser son appétence en réajustant sa conscience à ses besoins vrais, afin de rétablir et perpétuer la belle et fragile harmonie de la vie. »

 

Joëlle Giraud-Buttez est une auteure discrète et authentique. Elle affectionne la simplicité des rencontres humaines. Citadine, elle surprend son entourage par ses trekkings aux quatre coins du monde. Elle y puise son énergie, son inspiration et emmène ses lecteurs dans son univers aux mille facettes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s