Émotion, Témoignage, Histoire vraie

Michel berger

Une vie en chansons
de François Alquier
Broché – 16 juin 2022
Éditions : Hugo Document

“Pour me comprendre”, “Seras-tu là ?”, “Celui qui chante”, “La Groupie du pianiste”, “Quelques mots d’amour”, “Diego, libre dans sa tête”, “Mademoiselle Chang”, “Chanter pour ceux qui sont loin de chez eux”, “Le Paradis blanc”, “Message personnel”, “La Déclaration d’amour”, “Si, maman si”, “Musique”, “Résiste”, “Il jouait du piano debout”, “Ella, elle l’a « , “Quelque chose de Tennessee”… : on ne compte plus les tubes de Michel Berger entrés au patrimoine de la chanson française. Alors qu’on célèbre les trente ans de la mort de Michel Berger le 2 août 2022, François Alquier dévoile les secrets de création de l’oeuvre de l’un des chanteurs et compositeurs préférés des Français et propose de découvrir, à l’aide de nombreuses anecdotes, l’histoire des chansons de Michel Berger, comme autant de repères qui jalonnent la vie de l’artiste.

 

 

Je lis assez rarement de documentaires, de reportages ou de livres “hommage à…”. Non pas que cela ne m’intéresse pas, mais le temps que j’alloue à la lecture est plus pour moi, un temps d’évasion, de plaisir, plus que de réflexion ! La vie nous en amène déjà suffisamment au quotidien pour ne pas en ajouter… Peut-être trop d’aprioris ?

Mais ce livre me faisait, et me donnait envie.
“Michel berger – Une vie en chansons”.

Michel Berger fait partie des chanteurs français que j’ai toujours aimé, avec même une particularité, je serai incapable de vous dire qu’elle est le morceau qu’il a écrit pour lui ou même un d’autre que je préfère !!!
Ma seule réponse… Toutes !

Michel avait, pour moi, ce petit quelque chose “sensibilité/tristesse/amour/émotion” qui me touchait systématiquement, avec cette impression qu’il chantait pour moi, qu’il me chuchotait à l’oreille…

C’est le premier livre de François Alquier que je lis. Il y a beaucoup de recherches nécessaires pour ce type d’ouvrages, et il le fait bien !
On sent même que son travail s’est étalé sur plusieurs années, sur de nombreux voyages et d’interviews qu’il a fallu disséquer, hiérarchiser afin de trouver un rythme qui porte le lecteur. Il veut aller jusqu’au bout…
J’avoue avoir pris énormément de plaisir à le lire. J’avais fait un pari avec moi-même. Je m’y suis tenu. Qu’est-ce j’ai bien fait !
Alors oui, rarement je n’ai mis autant de temps à lire un livre, et rarement je n’ai fait autant de poses entre chaque chapitre !
En effet, François a décidé de nous livrer des anecdotes, sur l’histoire de chacune de ses chansons (il en a choisi 46), moi, j’avais décidé de les écouter avant de lire chaque chapitre qui les concernerait !
J’en profite pour remercier “Youtube” et sa facilité d’accès à chacun des morceaux choisis.

Du coup, une lecture très différente pour moi. Profonde. Prenante. Triste parfois… Les yeux fermés, j’appréciais, je fredonnais quand je ne chantais pas. J’ai appris énormément sur le “personnage”, sur sa vie, sur ses femmes. Le livre de François est riche, très riche. Riche en informations, riche en “petits détails”. Il a cette particularité, que j’ai eue régulièrement, une impression que Michel et moi étions proches et pourquoi pas des amis. J’étais bien…

Vous voulez en savoir plus sur “l’homme” ?
Ses doutes, ses envies, ses combats ?

François Alquier a composé l’ouvrage indispensable…
Je n’ai plus qu’un mot à dire.
Excellent !

Merci François, pour cette analyse très originale et réussie de celui qui restera pour moi, à jamais, une référence…

÷÷÷÷÷÷÷

Extraits :

« Après le départ cruel de Véronique Sanson, Berger est meurtri et désemparé, mais cette rupture lui inspire le fameux album au cœur brisé. Si celui-ci ne reçoit qu’un succès d’estime en termes de vente, les critiques saluent la pudeur d’un discours simple, précis et percutant sur d’incontournables mélodies. Dans “Pour me comprendre”, l’ombre de sa belle absente et de son frère malade plane. Pour beaucoup, il s’agit de sa chanson la plus autobiographique. »

« Pour aller mieux, Michel Berger préconise d’écouter de la musique. Est-ce que parce qu’elle permet de produire les hormones du bonheur qui aident à surmonter n’importe quelle crise ? Le docteur Stéphane Guerin, musicothérapeute et fondateur de l’AMARC (association de musicothérapie applications de recherches cliniques), apporte une réponse : “On a observé pour certaines musiques spécifiques une action directe sur les composantes multidimensionnelles de la douleur, à la fois cognitivo-comportementale, sensorielle et émotionnelle”. »

« Malgré cette polémique, “seras-tu là ?” demeure avant tout une chanson d’amour magnifique. Jean-Jacques Goldman a expliqué en 1985, dans un “Grand Échiquier” consacré à Michel Berger, que c’était sa chanson française préférée, tous artistes confondus. Il regrette même de ne pas l’avoir écrite lui-même. Dans cette même émission, il la chante avec son auteur. C’est d’ailleurs le seul duo Goldgman-Berger. »

« Parce qu’il voyage de plus en plus, Michel Berger devient extrêmement sensible au monde qui l’entoure : “Je crois que c’est très difficile de ne pas être concerné, de ne pas se sentir agressé dans le monde dans lequel on vit actuellement. J’ai l’impression qu’on nous répète tout le temps à la télévision, à la radio, dans la presse : “L’homme est un salaud et ça ne s’arrangera jamais”. Et puis, en même temps, il y a une bonne composition à l’intérieur des hommes qui fait qu’ils reprennent le dessus et qu’ils décident d’agir pour embellir ce qui ne va pas. C’est certain que l’on vit une époque difficile à assumer. Tout le monde le ressent, mais j’ai l’impression que c’est encore plus pénible quand on a une expression artistique comme occupation. Émotionnellement, c’est très dur à assumer si on ne fait rien. »

 

 

François Alquier est journaliste. Depuis plus de 30 ans, il côtoie les artistes – musiciens et écrivains en particulier – pour les besoins de ses interviews pour la radio, la télé ou la presse écrite. Depuis 6 ans, il révèle les coulisses de ses rencontres sur son blog. D’abord caché derrière le pseudonyme de Mandor, il officie aujourd’hui à visage découvert. Il est l’auteur du livre officiel de Starmania et a écrit sur Balavoine, le meilleur ami de Berger. Il vit en région parisienne.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s