Émotion, Romance

Histoire d’amour

Janine Boissard
Poche – 6 mai 2004
Éditeur : Pocket

Bandeau_Janine

Quand on propose à Laura de remplacer l’attachée de presse du célèbre ténor Claudio Roman, elle s’imagine avant tout qu’elle devra supporter le caractère ombrageux d’un artiste qu’on dit toujours grand séducteur, même après l’accident qui l’a rendu aveugle. Finalement, c’est un autre homme qu’elle découvre, fragile, seul et désespéré. Avec une grande abnégation, Laura va aider Claudio à recouvrer la vue, afin qu’il remonte sur scène et chante à nouveau ces airs d’opéras qui nourrissent sa vie…

 

2020_075_Boissard Janine - Histoire d'amour.jpg

 

Bonjour à toutes et à tous,

C’est la première fois que je lis un roman de Janine Boissard et j’avoue que lire ce genre de roman n’est pas dans mes habitudes… Mais ce livre est dans ma bibliothèque depuis tant d’années, et il me faisait régulièrement de l’œil… Alors, je me suis dit pourquoi pas !

Et grand bien m’en a pris… C’est un roman magnifique !!!

C’est une vraie histoire d’amour.
Pas un roman sentimental… Non, une histoire subtile qui se lit avec le cœur.
Laura, est simple fille de boulanger, Claudio, un ténor aveugle très célèbre dans le monde entier.
Leurs chemins vont se croiser, leur vie va basculer…
Claudio a mauvais caractère, il est difficile à supporter. Laura est attachante et elle trouve au fond de l’âme de Claudio, un personnage triste et esseulé. Pourtant, Claudio est un séducteur, un tombeur de ses dames, il enchaine ses conquêtes et aime plaire. Laura a un cœur pur.

C’est une histoire merveilleuse, Janine décrit parfaitement les sentiments de Claudio et Laura, l’un envers l’autre.
La passion, les déchirement, les pleurs. C’est très tactile, j’ai ressenti plein de choses.

C’est l’histoire de deux âmes désespérées qui se rencontrent…
C’est l’histoire d’un amour impossible… d’un amour que l’on aimerait tous vivre…

Mais ce n’est pas qu’une belle histoire. Non, elle va vraiment au-delà.
Janine a su trouver un rythme dans son écriture.
De la lecture tendre et douce du début du roman, j’ai terminé avec la frénésie d’un fou !
Je voulais absolument connaitre la fin.
Je voulais que tout s’arrange au mieux.
Que Claudio retrouve son petit moineau… Et, je voyais le nombre des pages diminuer !

Merci Janine de m’avoir permis d’entrer dans ton univers…
Je sais maintenant que “Histoire d’amour” est mon PREMIER Janine Boissard !

À lire absolument !

Et nous serons heureux,
et nous serons heureux,
Jusqu’à la fin du monde…

÷÷÷÷÷÷÷

Extraits :

« Il est venu porteur de deux nouvelles : une bonne et une mauvaise. Lorsque vous demandez aux gens par laquelle ils préfèrent commencer; presque tous répondent « par la mauvaise », espérant se réconforter avec la bonne.David a décidé de faire le contraire : il dira la bonne, l’excellente en premier afin d’amortir le choc de la mauvaise. »
…/…
« Le ravissement qu’il avait éprouvé, adolescent, en découvrant Violetta dans le film de Zeffirelli, ne s’était jamais éteint. Oui, l’amour était bien cet accord parfait entre deux êtres, âme et chair confondues en une même flamme. Il était bien ce don total où l’on s’oublie soi-même pour le bonheur de l’autre. »

 

Dès l’âge de 20 ans, Janine Boissard commence sa carrière d’écrivain sous le nom de Janine Oriano, son nom d’épouse. Avec B comme Baptiste, elle est la première Française à publier dans la collection “Série Noire”. En 1977, la grande saga L’Esprit de famille, publiée cette fois sous son nom de jeune fille, la fait connaître du grand public. Parallèlement, elle écrit pour la télévision. Les chambardements dans la famille, les problèmes de couple et la place de la femme moderne dans le monde du travail sont les thèmes le plus souvent abordés par Janine Boissard dans ses romans. Parmi ses plus grands succès, on retiendra la saga de Belle-Grand-Mère ainsi que Une femme en blanc (Robert Laffont, 1996), suivis de Marie‑Tempête (Robert Laffont, 1998).
Mère de quatre enfants, Janine Boissard a publié une quarantaine de romans, notamment, parmi les plus récents, Belle Arrière-Grand-Mère (Fayard, 2014), Au plaisir d’aimer (Flammarion, 2015), Une femme : le roman d’une vie (Flammarion, 2016), Voulez‑vous partager ma maison ? (Fayard, 2016), La Lanterne des morts (Fayard, 2017) et Dis, t’en souviendras-tu ? (Plon, 2018). Les Quatre Filles du docteur Moreau, a paru chez (Fayar, 2018)

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s