Polar, Psychologie, Suspense

Exécution

de Pascal Marmet
Broché – 26 mai 2022
Éditions : M+

• Bandeau_Intro - ter.jpg

Branle-bas de combat au 36 Quai des Orfèvres. Un avocat renommé est assassiné dans les sous-sols du Palais de Justice. Travaillant sous les ordres de la pénible chef divisionnaire surnommée « Mlle Maigret », le commandant François Chanel mène l’enquête dans les eaux troubles des goûts pervers du ténor du barreau. Quels liens relient le sublime personnage d’un roman du XIXe siècle Madame Bovary, un homme de loi aux appétences glauques et une femme asociale aux tentations terroristes ? C’est ce que devra démêler Chanel de la brigade criminelle, avec l’aide de son équipe renforcée d’une stagiaire surdouée et d’un étrange garçon frappé par la foudre. Dès l’intrigante première page, l’auteur scanne jusqu’à l’os ses créatures, grâce au talent de morphopsychologie de Chanel. Jusqu’à la résolution finale où se mêlent réel et magie, ce suspense intelligent exprime toute l’étrangeté du monde criminel.

Exécution, est la nouvelle enquête du commandant Chanel après “Tiré à quatre épingles”, Prix Cœur de France en 2016.

 

• Couv_2023-007_Marmet Pascal - Execution

 

“Exécution”, est un polar qui dès le début m’a plu pour de nombreuses raisons !

C’est d’abord le ton, le style de l’auteur, fluide et direct qui m’ont emporté. Mais il y a beaucoup plus…
La trame du récit est plus qu’intéressante, mais ce sont surtout les personnages du roman qui mènent le récit. Des personnages qui pour le coup ont de véritables personnalités, et la, je pense que Pascal a du créer une sorte de puzzle immense qu’il a rassemblé au fur et à mesure.

– Nicolas Fender, avocat et admirateur de Madame Bovary et accro au porno. (Oserai-je dire “le gros pourri” ? Allez, j’assume, ça, c’est fait, il n’aura eu que ce qu’il mérite !)
– François Chanel, solitaire, Commandant de police… “The chef”, ancien étudiant en psychologie, il a une approche très intéressante lors de ses enquêtes, un poil misogyne. Oups ! Je m’étais dit que je ne le dirais pas, mais finalement j’l’ai dit !!! (Et zut, Faites comme si vous ne le saviez pas, sinon l’auteur ne va pas être très content !)
– Alain, qui ne connaît pas son nom ! Il a reçu un coup de foudre lorsqu’il était dans une cabine téléphonique. Depuis, il est amnésique et souffre de “synesthésie” (Bah oui ! Allez vite voir dans un dictionnaire… Vous dormirez moins bête !), qui le transforme en génie, quand il n’a pas d’horribles migraines.
– Domitille, stagiaire parachutée en plein milieu de l’enquête qui a le don de résoudre tous les problèmes (je dirai même avec une facilité déconcertante !).

Ça aurait pu s’arrêter là… Mais non !
Il y a aussi une femme avec une taille hors du commun qui chausse du 46, Fatima, une sorcière, voyante et peut-être même un peu envoûteuse, Gustave Flaubert qui se promène par-ci, par-là, à travers les pages, sœur Marguerite qui reste dans le secret du Christ, le gentil Zéphirin qui envoie la moitié de sa paye aux siens au Burkina Faso, l’entreprise Vinci devenue Indigo, un Clair de lune de Debussy, Jean Renoir et bien d’autres encore…
Et tout cela se déroule au 36, quai des Orfèvres !

Pascal a pris tout ça, il a mélangé un bon coup et…
Ta ta ta… Voilà EXÉCUTION, un polar pointu savamment orchestré !

Je me suis régalé, j’ai souri de nombreuses fois. Les dialogues sont percutants et rythmés, il y a du suspense et le final superbe, je ne l’ai pas vu arriver.
Ah oui, l’écriture est parfois un peu désuète dans notre histoire, c’est aussi un plus. (Que de plus… Pas étonnant que Pascal ai choisi cette maison d’Édition !!!)

Vous, j’sais pas, mais moi, j’vais continuer à la suivre cette équipe (et je n’ai pas dit de dingos ce coup-ci !).
Et puis elle me plaît bien cette petite Domitille… Je lui demanderai bien son 06 ! (Zut, faut surtout pas que ma femme tombe sur ce Ressenti, aie aie aie…)

Bon, je plaisante, je plaisante, mais si vous voulez passer un bon moment, oubliez les séries à la con qui passent à la télé.
Allez vite chez Amaz, heu non ! Chez votre libraire préféré, mais oui, et n’hésitez pas…

EXÉCUTION !

Oh zut…
J’ai l’impression d’être chez les flics !!!

÷÷÷÷÷÷÷

Extraits :

« Drôle de temps pour un mois de juin. Un ciel de traîne active s’alanguissait sur Paris et rassemblait un paquet de cumulus qui hésitaient entre averse et vent froid. Une sirène accompagnée d’une lumière bleue tournoyant sur le capot d’une voiture de police déchira la quiétude du quai des Orfèvres. Les touristes ne semblaient guère s’inquiéter de ce raffut, ni de l’armada de CRS stationnés le long de cette cité administrative. Même les pigeons ne s’effrayaient plus. »

« Parce que ses pairs auraient souri, voire raillé cette attirance pour une séance basée sur l’observation et le langage corporel, Chanel tut ses processus de raisonnement pour comprendre les tiraillements de ses congénères. De ses humanités, il ne retint qu’une évidence : l’être humain n’était que pulsions, désirs, domination et sexualité, au service de la survie de l’espèce. Voilà la véritable loi de l’inconscient qui commandait au P-DG comme au prolétaire. »

« Une jeune femme aux formes engageantes, passa sous ses yeux de collectionneur. À l’heure où la prostate faillit, l’âge de la rose en train d’éclore, l’attirait de plus belle. Sa dernière secrétaire n’avait pas été tendre avec ses mains baladeuses. Pour éviter les tourments Prud’hommaux, il avait cédé aux sommations pour se libérer d’un scandale.
Pour résumer son inclination pour la gent féminine, il changeait de secrétaire tous les six mois et agissait comme un incontrôlable, prédateur sexuel. »

« La justesse de ses “analyses clairvoyantes” et son sens de l’observation sont remarquables. Je vous laisse juge de ses dires.
S’agit-il du fameux “syndrome du savant acquis”, cette fameuse synesthésie, qui ne rassemble qu’une trentaine de “génies accidentels” dans le monde à ce jour ?
J’ai pensé que vous pourriez aider ce patient à utiliser ses talents extra-ordinaires au sein de vos services. Je vous suggère de lui montrer l’inexplicable, dossier “Fragol” que vous m’avez soumis il y a six mois. Toutefois, je vous mets en garde au sujet de son épilepsie récurrente, de son hypersensibilité et de ses céphalées inexplicables. Je vous invite à créer un climat stable autour de ce jeune homme, en le protégeant du monde extérieur. »

 

 

Pascal Marmet, est écrivain, romancier, chroniqueur radio.

Après ses études, par rapport à sa famille, il a choisi la voie des affaires. Il a dirigé une entreprise pendant de nombreuses années. Propriétaire d’un hôtel à Nice, il a conjugué sa passion pour l’écriture à son métier d’hôtelier.

Aujourd’hui, il est écrivain à part entière, chronique des auteurs sur une radio Fm (Agora côte d’azur) et organise des rencontres littéraires avec des invités de marque.

Le roman du parfum (2012) a été récompensé par la critique et honoré par un Prix littéraire, le prix spécial du Jury Albayane 2013.

Tiré à quatre épingles (2015), un polar avec dans le rôle principal le commandant Chanel, a obtenu le Prix Cœur de France 2016.

Il vit depuis 2016 à Cagnes-sur-Mer où il se consacre à l’écriture d’une série policière avec un héros récurrent, le commandant François Chanel qui officie au 36, quai des Orfèvres à Paris. Cette série est une fiction, inspirée de faits réels.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s