Émotion, Drame, Suspense, Folie, Psychologie

Claustrations

de Salvatore Minni
Broché – 8 juillet 2019
Éditions : Phénix noir

• Bandeau_Intro - 1.jpg

Ils ne se connaissent pas et pourtant, ils portent le même tatouage sur le bras… Clara, que son amie Françoise recherche depuis plusieurs semaines, se réveille un matin étendue sur le sol d’une cellule obscure et infestée d’insectes ; M. Concerto tente de découvrir les raisons qui l’ont conduit dans une chambre d’isolement, tandis que Charles se cloître de son plein gré. Chacun d’entre eux se retrouvera face à son destin. Mais, dans leur quête de la vérité, ils se rendront très vite compte que les apparences ne sont pas celles qu’ils croyaient…

 

• Couv_107_Minni Salvatore - Claustrations

 

Encore un premier roman, et de nouveau, une très belle surprise, et plus que prometteuse.

Salvatore Minni, avec des chapitres très courts et un rythme intéressant nous permet d’aller de personnages en personnages. On ne sait que très peu de choses sur eux, ils ont en commun un tatouage sur le bras et le fait d’être enfermés pour une raison qu’ils ignorent. Ils semblent n’avoir aucun lien les uns avec les autres… Mais tous vivent quelque chose d’inquiétant, ils ont tous peur de ce qui va leur arriver.

Je me suis très vite attaché à eux. Je vous défie d’arrêter votre lecture ou de poser votre livre par choix ! Il m’a été impossible de ne pas le lire d’une traite. L’auteur joue admirablement avec nos nerfs. Je ne voyais pas du tout comment cela allait finir, et au moment où je m’y attendais le moins, Salvatore ouvre une porte et l’évidence soudain saute au visage !

C’est très fort…
L’écriture est telle que j’avais l’impression d’être dans la tête de ces pauvres personnes, enfermées par choix ou pas, je n’ai rien vu venir…
Je l’ai repris, je l’ai relu, pour voir à quel moment j’aurai pu comprendre là où Salvatore voulait nous mener.
Impossible !

J’imagine que Salvatore s’est amusé à nous tourmenter de la sorte, en tout cas, j’ai pris beaucoup de plaisir à cette lecture. Je tenais aussi à signaler l’utilisation du subjonctif passé et imparfait dans le texte pour moi plus que réussi… Cela faisait longtemps, et c’est bien agréable !

Quel suspense, et surtout quel plaisir !
“Claustrations”, un roman parfaitement maîtrisé où l’on se perd avant de recevoir la révélation finale de plein fouet…
Je conseille vivement cette lecture qui m’a… “whaou”!

÷÷÷÷÷÷÷

Extraits :

« L’obscurité. Rien que l’obscurité. La peur. Une peur panique. Son cœur battait à tout rompre. Sa respiration était saccadée. Il tenait sa petite main sur sa bouche pour que l’on ne l’entendît pas respirer. Surtout ne pas faire de bruit. Il n’existait pas. Chhht ! Maman lui avait ordonné de rester là et de n’en sortir que lorsqu’elle le lui dirait. »

« Reclus dans ma cave, cet endroit obscur et humide, depuis mon soixante-cinquième anniversaire, je cherche le moyen de faire mon existence. J’analyse toutes les possibilités qui m’ont été proposées. J’ai le choix : quitter le pays, me faire greffer, un nouveau visage, falsifier mes papiers, ou encore annoncer ma propre mort. »

« Cette fois, elle était dans un pays où le gouvernement décidé du nombre d’enfants que pouvait avoir une famille. Elle était parvenue, avec l’aide de ses collègues, a déjouer la stérilisation de deux cents femmes en âge de procréer. Pour le gouvernement, il s’agissait de limiter les naissances afin de contrôler une démographie croissante. Il n’était aucunement question d’une campagne de stérilisation avec consentement. Non, ces femmes devaient être stérilisées de force. Un comportement barbare que Clara ne pouvait accepter. »

« Hier matin, encore une dizaine d’hommes et de femmes âgés de 65 ans et plus ont été arrêtés dans le cadre de la loi promulguée par notre nouveau Président. Comme vous le savez, cette loi vise à contrôler la surpopulation, le vieillissement de la population est à alléger les dépenses en allocation et en pension. »

 

 

Salvatore Minni s’est exercé à l’écriture dès son plus jeune âge en mettant des textes lyriques et des nouvelles sur papier. Il publie la première version de son roman Claustrations aux Editions Persée en septembre 2015. Suite à sa participation au Prix du Suspense Psychologique 2017 présidé par Franck Thilliez, ce thriller psychologique a ensuite été retravaillé, amélioré, étoffé et peaufiné pour une nouvelle version qui voit le jour le 19 octobre 2017. En 2018, après avoir accepté le défi des Editions Lamiroy d’écrire et de publier une nouvelle de 5000 mots, il écrit Iniquité pour leur collection Opuscules . L’année 2019 est assez chargée avec la publication de la version définitive de Claustrations d’abord, mais surtout la sortie de Anamnèse , son second roman. Il fait aussi partie des organisateurs du Salon de l’Iris Noir Bruxelles.

En 2022, Salvatore Minni se lance un défi, celui de faire frissonner vos enfants et publie les deux premiers tomes d’une nouvelle série de romans jeunesse intitulés Mystère en Belgique.

Friand de technologie et d’outils de communication divers, Salvatore Minni est très actif sur les réseaux sociaux. Retrouvez toute son actualité sur :

* Facebook : Salvatore Minni Officiel

* Instagram : instagram.com/salvatore_minni

* Twitter : twitter.com/Sal_Min13

* internet : http://www.salvatoreminni.com

Plongez-vous dans l’univers à la fois frissonnant et bouleversant de Salvatore Minni…

3 réflexions au sujet de “Claustrations”

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s