Non classé

Là où tu te perdras, T2 “La poupée de sang et de larmes” de Ena L

La situation se complique pour Sharon.

Comme si la disparition de son jumeau, Stephen, et la présence d’un meurtrier ne suffisaient pas, l’arrivée de son fiancé remet soudainement en question sa relation cachée avec l’envoûtant lieutenant Parker.

La poupée de sang et de larmes: Là où tu te perdras, T2
de Ena L (Auteur)
Broché – 24 juillet 2018
Éditeur : Les Éditions du Net

2019_006_ena l - là où tu te perdras

Plus déterminée mais aussi plus seule que jamais, Sharon devra mener de front sa suite de formation chez les Marines, au sein d’un nouveau groupe, ainsi qu’une enquête des plus dangereuses et déstabilisantes. Car son frère n’est peut-être pas la victime qu’elle croyait…
Si Sharon pensait avoir traversé l’horreur ultime pendant ces derniers mois, elle se trompait. Ce qui l’attend est bien pire encore.

÷÷÷÷÷÷÷

Bonjour à toutes et à tous…

J’étais impatient de retrouver Sharon après toutes les difficultés qu’elle avait vécues dans le premier tome. Malgré son caractère de “cochon”, j’avais très vite sympathisé envers cette belle blonde à la recherche de son frère jumeau disparu.

Dans ce tome, le récit passe à un cran supérieur.
L’écriture y est plus pointue, plus précise. L’histoire monte en puissance, plus percutante aussi. C’est dur, on souffre physiquement et psychologiquement avec l’héroïne. L’univers militaire omniprésent est sombre et très violent, Sharon peine à suivre les épreuves, elle s’accroche, elle veut y arriver, mais une histoire d’amour en croix déchirante ne facilitera pas son intégration afin de trouver la vérité.

Ena L a réussit dans ce tome, tout en continuant son histoire, a instaurer un souffle nouveau, une rage supplémentaire dans un récit très homogène. La frustration du final de ce tome n’est supportable que grâce à l’existence d’un troisième volet !

Vivement la fin de la trilogie afin que se dénoue un final que je suppose au niveau des deux tomes précédents.

÷÷÷÷÷÷÷

Extrait :

« Je n’ai jamais su ce que l’on attendait de moi… Faut-il que je sois fragile ? Fort ? Courageux ? Faut-il que je sois à l’image de mon père ? Non, mon père est un homme détestable. Dois-je être à l’image de ma sœur ? Nous sommes jumeaux, pas des calques. Je ne pourrai jamais être comme elle. Je ne sais pas qui je suis, même après toutes ces années. J’ai peur de le découvrir. J’ai tenté le suicide un jour, parce que je me sentais oppressé par les autres, par la vie, par toutes ces choses que je suis incapable d’affronter depuis toujours. Je m’en suis sorti par hasard. Le plus gros échec de ma vie est devenu la plus belle des opportunités. “Si la mort n’a pas voulu de toi, alors tu es indestructible, personne ne pourra jamais plus te blesser”, m’a dit Sharon, un jour sombre. J’ai saisi ma deuxième chance, et j’ai commencé à vivre. »

 

Ena L, 34 ans. Fan de running, du Japon, et des petits plaisirs simples de la vie. Passionnée d’écriture depuis l’adolescence, mais ce n’est que récemment, après un cycle d’études littéraires bien fourni, qu’elle a décidé de partager son univers avec les lecteurs. Un univers sombre. Malgré un (paradoxal) style enfantin, elle a choisi de ne jamais faire dans la demi-mesure et de mélanger les genres. Son premier roman, Là où tu te perdras, est un inclassable (drame-romance-suspense), sorti en juillet. Le tome 2 est prévu pour octobre. Le tome 3, le dernier, en janvier. Entre temps, d’autres romans sortiront : en septembre, Je ne serai plus jamais seul (du dark fantastique, ou épouvante), puis un thriller, édité chez Harlequin, dont la date de publication n’est pas encore fixée. Et encore sûrement bien d’autres surprises à venir !