Émotion, Frisson horreur, Noir, Polar, Thriller

Avides

Avides
de Tom Clearlake (Auteur)
Broché – 14 décembre 2019
Éditeur : Moonlight

Paris. Au fond d’une cave d’un immeuble de Belleville, douze corps sont retrouvés morts, exsangues. Le 36 est sur la brèche. Ces faits rappellent à la capitaine Julie Delorme sa première scène de crime, treize ans plus tôt, celle d’un enfant apparemment atteint de démence qui avait tué ses parents pour se nourrir de leur sang. Convaincue qu’il existe un lien entre les deux affaires, Julie va affronter son plus vieux démon et se lancer dans une enquête à haut risque.

 

2020_005_Tom Clearlake - Avides

 

Bonjour à toutes et à tous…

D’abord il y a eu “L’essence des ténèbres” puis “Tréfonds” deux très bons romans, à lire si vous ne l’avez pas encore fait…

Avec “Avides”, cela peut paraitre impossible, mais Tom Clearlake est allé encore plus loin, encore plus fort !

Dès les premières lignes, j’ai été de nouveau aspiré par l’histoire. Quel suspense !
Les chapitres sont courts donnant beaucoup de rythme, sans aucun temps mort.
Plus j’avançais dans le récit plus la tension montait et les chapitres s’imbriquaient les uns aux autres.
Je l’ai lu d’un seul trait.

Cet excellent thriller flirte avec le fantastique, mais si peu, qu’il en reste crédible et c’est cela que j’ai trouvé vraiment excellent !
Polar, thriller, fantastique je ne savais plus où donner de la tête… Mais j’ai trouvé mon plaisir encore ailleurs…
Dans le style…

Tom excelle dans son écriture. Un style très particulier, addictif, fluide, un sens littéraire de toute beauté, avec des descriptions incroyables.
Beaucoup d’émotions dans certaines scènes. J’avais l’impression d’être devant mon écran, scotché à un film !
J’imagine assez difficilement le travail de recherche réalisé par Tom, tant l’intrigue est érudite, sans superflu, avec un sujet nouveau, original et très bien ficelé.

Je vous fait grâce des personnages, tous aussi intéressants les uns que les autres. Avec des personnalités qui sont incroyablement fines et justes.

Je ne peux malheureusement vous en dire plus, sans trahir la plume de l’auteur, mais… Pfff… Quel roman !
Inimaginable. Il faut le lire pour y croire…

2020 démarre sur les chapeaux de roues !!!

Merci Tom, pour ton récit qui m’a donné un énorme plaisir à la lecture !
Merci aussi, à la confiance que tu m’as accordée pour la réalisation de ta couverture.

 

Extrait :
« Je vous remercie du fond du cœur, ou de ce qu’il en reste, pour la bienveillance que vous avez eu pour moi lorsque j’étais enfant, et pour la compréhension dont vous avez fait preuve. Merci, Julie, d’avoir compris que je n’étais qu’un enfant… pas un monstre. Merci de vous être battue pour faire la lumière sur ce qui a fait de moi ce que je suis devenu… Merci pour cet amour que vous m’avez donné, indirectement. Je me rappellerai toujours vos larmes lorsque vous êtes venue me voir alors que j’étais encore enfermé dans cet hôpital sinistre. »

 

 

 

Thomas Clearlake est un auteur franco-canadien né au Canada le 19 octobre 1973.
Il commence à lire avec Edgar Allan Poe, H.G. Wells, Jack London, Jules Verne, Agatha Christie, Jack Kerouak, Edgar Rice Burroughs, Lovecraft, Dean Koontz, Stephen King, Clive Barker, Umberto Eco…
Sa passion pour les littératures de l’imaginaire le pousse à expérimenter l’écriture dans des univers très différents, mais c’est dans le thriller qu’il préfère exercer.

« Je pense que le Thriller est le maître de tous les genres littéraires. Il permet de jouer avec les sensations et les émotions du lecteur comme aucun autre genre le peut. Il y a dans le thriller cette possibilité de créer l’intensité, et de la pousser à son paroxysme. Et l’on dispose d’une infinité de moyens pour y parvenir. »

Frisson horreur

“Je ne serai plus jamais seul” de Ena L

Je ne serai plus jamais seul
de Ena L (Auteur)
Broché – 14 août 2018
Éditeur : Arcane Editions

Juliette est recrutée comme aide-soignante dans une maison de retraite très particulière, réservée aux aînés les plus fortunés. La somptueuse résidence est située à l’intérieur d’un vieux château, qu’on disait autrefois hanté. Aujourd’hui encore, il s’y passe de drôles de choses, telles que des disparitions subites et inexpliquées, qui pourtant n’inquiètent personne. D’abord éblouie par ce lieu magique, Juliette découvre peu à peu la face sombre du château. Malheureusement, son destin ne repose que sur la vieille dame du 3e étage, qui ne parle à personne depuis des années. Seul le récit de son passé pourrait sauver Juliette … Mais y parviendra-t-elle ?

2019_023_Ena L - Je ne serai plus jamais seul

Bonjour à toutes et à tous…

Ouiiiii !!!

Après avoir lu les précédents romans de Ena, j’étais très impatient et curieux de la retrouver dans un autre style littéraire… Je n’ai pas été déçu du tout !

Avec une plume “un peu jeune” (c’est peut-être ce qui fait que cela fonctionne bien !) Léna s’en sort avec brio, dans cette histoire sombre, nous faisant voyager dans le temps et parmi les esprits.

Prologue.
1750, un château en construction. Ena plante une ambiance dès le début, très pesante et très forte. Les personnages sont brutes et violents.

Chapitre 1.
2026 aux Etats-Unis, Juliette, une aide-soignante de vingt-quatre ans est embauchée dans une maison de retraite très particulière.

Si vous adorez frissonner ce livre est fait pour vous. La construction du roman à l’aide de flashbacks va vous faire découvrir tout un tas de personnages haut en couleur. Le style est maitrisé, fluide et rapide. On ne s’ennuie pas un instant. Je me suis retrouvé happé par le château et son intrigue et ce jusqu’au bout, incapable de deviner où Lena allait m’emmener, sinon vers un final totalement inattendu !

Un sujet rarement abordé.
C’est drôle parfois, inquiétant souvent avec du suspense, de l’émotion… Lena L nous montre que talent et jeune âge peuvent aller de paire sans problème…

J’en redemande encore !

÷÷÷÷÷÷÷

Extrait :
« Elle s’appelait Iris. Et elle l’aimait à en mourir.
Jamais elle n’aurait cru aimer autant un jour.
Elle l’avait rencontré à cette fête où elle ne voulait pourtant pas aller. Elle se souvenait comme si c’était hier de la première fois qu’elle l’avait vu. Il était assis sur le canapé, un verre de soda à la main, il écoutait la conversation de deux garçons autour de lui. Il avait déjà ce regard lointain, cette manière qui n’appartenait qu’à lui de tenir les gens à distance il était là, sans y être vraiment. Iris l’avait aimé au premier coup d’œil. Elle l’avait idolâtré dès leur premier contact, quand Jenny avait fait les présentations. Il n’avait pas dit bonjour. Il l’avait seulement fixée de ses yeux noirs perçants. Jenny avait prononcer son prénom : Billy. »

 

Ena L, Fan de running, du Japon, et des petits plaisirs simples de la vie. Passionnée d’écriture depuis l’adolescence, mais ce n’est que récemment, après un cycle d’études littéraires bien fourni, qu’elle a décidé de partager son univers avec les lecteurs. Un univers sombre. Malgré un (paradoxal) style enfantin, elle a choisi de ne jamais faire dans la demi-mesure et de mélanger les genres. Son premier roman, Là où tu te perdras, est un inclassable (drame-romance-suspense), sorti en juillet. Le tome 2 est prévu pour octobre. Le tome 3, le dernier, en janvier. Entre temps, d’autres romans sortiront : en septembre, Je ne serai plus jamais seul (du dark fantastique, ou épouvante), puis un thriller, édité chez Harlequin, dont la date de publication n’est pas encore fixée. Et encore sûrement bien d’autres surprises à venir !